Utilisation de la luminothérapie en établissements de santé mentale : une première nationale

Article Par Ramsay Santé, le

Ramsay Santé devient cette année le premier groupe privé à introduire la luminothérapie de pointe en équipant 24 de ses établissements spécialisés en santé mentale.

Utilisation de la luminothérapie en établissements de santé mentale : une première nationale

Une innovation de taille qui pourrait bien révolutionner les prises en charge.

La lumière est essentielle à notre organisme car elle permet de réguler le sommeil, diminuer le stress et refaire le plein d’énergie. Ramsay Santé l’a compris et devient cette année le premier groupe privé à introduire la luminothérapie de pointe1 en équipant 24 de ses établissements spécialisés en santé mentale. Une innovation de taille qui pourrait bien révolutionner les prises en charge.

Grâce à ces nouvelles technologies, Ramsay Santé s’engage pour faire évoluer sa démarche de soins mais également la qualité de vie au travail de ses collaborateurs. 

Les bienfaits de la luminothérapie pour les patients

"Ces dispositifs de soins non médicamenteux agissent directement sur la douleur, le stress, l’anxiété ou encore les troubles du sommeil", explique Dominique Altche directrice d’E-de. Cet organisme de formation spécialisé qu’elle a cofondé avec Christophe Desteuque, fournit et forme les établissements de soin à l'utilisation de ces dispositifs combinant luminothérapie, musicothérapie et relaxation guidée par la voix. 

Trente ans de recherche et de développement2 ont permis de démontrer les effets bénéfiques de la luminothérapie sur l’organisme, en particulier lorsqu’elle intervient en complément de traitements médicamenteux. "La lumière agit sur la production de neurotransmetteurs et sur l’horloge biologique centrale. Elle contribue ainsi à réguler le système hormonal et le système immunitaire… Tout ce qui touche à l’équilibre fondamental du sujet", explique Dominique Altche. En psychiatrie, particulièrement auprès des patients souffrant de dépression et d’addictions, souvent soumis à de lourds traitements, ces nouvelles technologies sont une avancée de taille. "Les effets secondaires des traitements médicamenteux ont un impact sur le quotidien. Repenser la prise en charge des patients en intégrant ces dispositifs dans la démarche de soins, pourrait donc bien changer la donne et améliorer considérablement le confort des patients." 

Plusieurs dispositifs disponibles

Au printemps 2020, 24 établissements de santé mentale du groupe ont décidé d'implémenter cette thérapie non médicamenteuse. 3 types d'équipements leur ont été proposés : 

  • Le Psio E-de, outil de stimulation visuelle qui combine lumino et relaxothérapie, déployé dans la majorité des cliniques
  • La SensoSphère, dispositif de chromothérapie qui diffuse une lumière pure, propre et biodynamique permettant de réguler l’organisme, qui équipe la moitié des établissements
  • Le Sensora, dispositif de thérapie intégrative multisensorielle qui allie lumière, son et vibrations kinesthésiques sera déployé à la Clinique Saint Michel (Aubagne, Provence-Alpes-Côte d’Azur), établissement pilote concernant cette technologie. 

"Nous proposons des parcours de formation disponibles en formation combinée, organisée en 3 étapes". Les équipes commencent par se former à l'aide d'un parcours de formation interactif en e-learning, pré-requis à la première journée de formation effectuée en présentiel au sein de chaque établissement. Ainsi, infirmiers, aides-soignants, cadres de santé, médecins, psychologues, psychiatres etc.… peuvent prendre en main les dispositifs comme les protocoles d'utilisation associés. Une phase de déploiement commencée le 8 septembre, qui s’achèvera le 17 novembre 2020.

Enfin, une demi-journée de suivi, d'accompagnement et d'évaluation des pratiques sera programmée entre janvier et mars 2021. Ce parcours est dispensé par des professionnels de santé en activité, spécialisés dans le déploiement de ces dispositifs en établissements de santé.

Pour les soignants aussi !

Le recours à ces technologies prend aussi tout son sens lorsqu’on connaît l’engagement de Ramsay Santé vis-à-vis de la qualité de vie au travail. En effet, la santé des collaborateurs sur le terrain est au cœur des préoccupations du groupe. En effet, "ces dispositifs de soin s’adressent également aux soignants et personnels paramédicaux". 

L’objectif ? Fournir un accompagnement au quotidien pour améliorer la qualité de vie au travail, proposer des outils de récupération physique et mentale mais également faire évoluer la relation soignant-soigné : "ces prises en charge globales et humaines donnent tout leur sens aux soins", conclut Dominique Altche.

 

1 : En utilisant le  procédé breveté de modulation de lumière à grande échelle
2 : Voir prix Nobel 2017 de médecine : universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2017/

Article précédent

Adolescents : une rentrée scolaire pas comme les autres

Cette année, la rentrée a été placée sous le signe de la prudence face à la Covid. Ce contexte est-il anxiogène pour nos ados ? Décryptage avec le Dr Maud...

Article suivant

Rencontres Prévention Santé 2020

La Fondation d'entreprise Ramsay Santé organise, le mardi 10 novembre 2020, les 3èmes Rencontres Prévention Santé consacrées à la prévention du suicide des...