Un plateau technique enrichi à la Clinique Blomet : démarrage d'une activité de coroscanner

Article Par Ramsay Santé, le

Un module coroscanner pour une observation des artères coronaires du muscle cardiaque, sans hospitalisation et avec une faible dose de rayonnements.

Un plateau technique enrichi à la Clinique Blomet : démarrage d'une activité de coroscanner

Le coroscanner vient renforcer un plateau technique déjà riche.

Le scanner est une technique d‘imagerie à visée diagnostique qui va consister à créer des images en coupe d’une zone du corps d’un patient, grâce à l’utilisation d’un faisceau de rayons X. Les données générées vont ensuite être recueillies et analysées par un ordinateur qui sera chargé de reconstituer des images que des radiologues pourront interpréter. En installant un logiciel complémentaire et très perfectionné sur l’appareil, il est également possible de réaliser des coroscanners, une observation des artères coronaires du muscle cardiaque.

À la Clinique Blomet, établissement Ramsay Santé situé à Paris (Île-de-France), Rémi Labarbe, cadre de santé de l’imagerie médicale, s’occupe de la gestion opérationnelle du service d’imagerie et s’assure de la bonne mise en fonctionnement du nouveau logiciel, très récemment installé, qui vient étoffer l'éventail des possibilités diagnostiques du scanner. Il s’agit du module coroscanner. Présentation de l’installation.

Perfectionnement du plateau technique

Inauguré à la fin du mois de septembre, « le coroscanner est désormais totalement opérationnel. Les radiologues et manipulateurs ont été formés pour l’utiliser de manière optimale. Nous sommes ravis de proposer cette nouvelle activité », déclare Rémi Labarbe. Le scanner de dernière génération, déjà installé, était quant à lui tout récent. « Il est maintenant couplé à un ECG pour pouvoir réaliser un scanner des artères du cœur entre deux battements cardiaques. Nous pouvons désormais reconstruire et analyser ces artères coronaires. » Les images sont recueillies en moins de 15 minutes, sans hospitalisation et avec une faible dose de rayonnements.

Le coroscanner vient renforcer un plateau technique déjà riche : deux échographes, un mammographe de dernière génération, un plateau complet d’imagerie dentaire et une table de radiographie numérique "capteur plan". De plus, très prochainement, une IRM sera installée.

Renforcer la prise en charge de pathologies cardiaques

Les patients suivis par les spécialistes cardiologues de l’établissement peuvent désormais réaliser leur coroscanner directement sur place. « Nous pourrons rechercher les pathologies des artères coronaires, par exemple lorsque des patients présentent des douleurs thoraciques atypiques ou ont déjà eu des problèmes vasculaires par le passé », explique le cadre de santé. En effet, le coroscanner est un formidable outil de diagnostic permettant d'engager la poursuite des investigations en cas de suspicion d’une pathologie coronaire. « Nous sommes maintenant en capacité de détecter des rétrécissements de l'ordre de quelques millimètres sur les artères coronaires ou de réaliser des examens de surveillance après angioplastie (surveillance de sténoses, contrôles de stents…) ».

Autre apport technologique important, le calcul du score calcique coronaire est désormais réalisable sur le site de la Clinique Blomet. C'est un examen de plus en plus pratiqué, qui intéresse les médecins dans la prévention des pathologies relatives aux artères coronaires. « Il s’agit d’une évaluation chiffrée de l’étendue des dépôts athéromateux calcifiés que l’on peut observer au niveau des parois des artères coronaires. Le scanner thoracique est alors réalisé sans injection de produit de contraste, de façon très rapide et avec une irradiation très faible. » Cet examen de dépistage va permettre d'évaluer le risque d’accident cardiovasculaire pour le patient, souvent asymptomatique, notamment diabétique de type 2, ou présentant une histoire familiale de maladie coronaire précoce. 

Les spécialistes rappellent qu’il est primordial de poursuivre les examens médicaux programmés et les dépistages, même en cette période de crise sanitaire.

Article précédent

Covid-19, perte du goût et de l’odorat : comment expliquer ce phénomène ?

En plus de ses symptômes nombreux, la Covid peut faire perdre le goût et l'odorat. Une rééducation des sens est donc recommandée pour retrouver, à terme, ses...

Article suivant

Zéro alcool pendant la grossesse

Le challenge Dry January est l'occasion d'attirer l'attention sur l'une des conséquences méconnues de la consommation d'alcool : le syndrome d'alcoolisation...