L’acupuncture pour soulager les douleurs chroniques et intenses

Article Par Ramsay Santé, le

Dans le but de soulager la douleur des patients, notamment ceux suivis en oncologie, l’Hôpital privé Armand Brillard (Nogent-sur-Marne) a mis en place des consultations d’acupuncture.

L’acupuncture pour soulager les douleurs chroniques et intenses

L’acupuncture, un traitement qui vient en complément d’autres soins.

Dans le but de soulager la douleur des patients, notamment ceux suivis en oncologie, l’Hôpital privé Armand Brillard, établissement Ramsay Santé situé à Nogent-sur-Marne (94), a mis en place des consultations d’acupuncture.

Stéphanie Brohon-Sayag est médecin et acupunctrice dans cet établissement depuis trois ans. Après avoir été urgentiste au Samu pendant une quinzaine d’années, elle a choisi de développer en libéral deux spécialités : l’acupuncture et la phytothérapie. « Je me suis rapprochée de cet hôpital parce que je suivais des patients du service oncologie. Face à l’augmentation de la patientèle, j’ai pu m’installer plus durablement dans les locaux », raconte la praticienne. 

Un traitement qui vient en complément d’autres soins

Les motifs de consultation en acupuncture sont variés : « lutte contre les effets indésirables de la chimiothérapie, suivi des femmes engagées dans un processus de PMA (procréation médicalement assistée), traitement de certaines douleurs aiguës et chroniques, arrêt du tabac, etc. » liste le Dr Brohon-Sayag. L’acupuncture va « traduire la symptomatologie des patients et sa constitution en points d’acupuncture, sur lesquels vont être placées des aiguilles », précise-t-elle.

 « C’est souvent un traitement qui vient en complément d’autres soins, en support », ajoute le médecin. Ainsi, un patient souffrant de troubles neuropsychologiques importants sera suivi à la fois par un psychiatre et par l’acupunctrice. « Je ne modifie pas le traitement médical des patients », rappelle le docteur Brohon-Sayag.

Pas d’effets indésirables ni de contre-indications

Pour les patients, les bienfaits de cette médecine complémentaire sont nombreux. « Une séance d’acupuncture a toujours un effet relaxant, bien-être, cela permet de traiter des douleurs parfois très intenses, notamment au niveau lombaire ou dans les cervicales. Dès la première séance, les gens sont plus détendus », avance la soignante. 

De plus, comme l’acupuncture est une médecine sans médicaments, elle n’a pas d’effets indésirables ni de contre-indications. « Cela convient donc à tous les âges et peut même être prescrit en fin de grossesse, pour préparer l’accouchement et favoriser le retournement des bébés qui se présentent en siège », complète l’acupunctrice. « Mon ambition, c’est d’intégrer cette pratique à la médecine occidentale en développant les synergies des disciplines, et ce, afin de fournir les meilleurs diagnostics et traitements possibles aux patients », conclut Stéphanie Brohon-Sayag.

Article précédent

Maladies de la thyroïde : l’Hôpital privé Armand Brillard renforce son équipe de chirurgiens endocriniens

Pour renforcer son offre de soins dans ce domaine, l’Hôpital privé Armand Brillard, à Nogent-sur-Marne, accueille un quatrième chirurgien qui rejoint une...